26-07 - 31-07-2016

Actualités

Retour

A quand les JMJ en Afrique ?

2016-07-29 / News



Depuis 31 ans que les JMJ ont été instituées en 1985 par le Pape Jean-Paul II à Rome, tous les continents ont accueilli cet événement international sauf l’Afrique. En effet, l’Europe a accueilli huit fois les JMJ, l’Amérique quatre fois, l’Asie et l’Océanie une fois. Ce continent, très pratiquant et représentant plus de 50% des moins de 25 ans, est souvent mis de côté pour de nombreuses raisons fondées sur une vision qui n’a pas évolué avec le temps.

Il est vrai que les problématiques politiques, sécuritaires, sanitaires et économiques empêchent de voir les pays africains comme des pays en mesure d’accueillir les JMJ. En comparaison de l’Amérique du Sud, l’Afrique n’est pas le continent le plus dangereux, et depuis deux décennies déjà, plusieurs pays d’Afrique ont montré des résultats plus que positifs en matière d’amélioration de la stabilité politique, de la sécurité, de la transparence, des infrastructures et du financement tel que la Côte d’Ivoire, l’Afrique du Sud ou le Nigéria.



La Côte d’Ivoire, par exemple, est redevenue en seulement quatre ans la plaque tournante de l’Afrique de l’Ouest et est reconnue mondialement comme un pays satisfaisant les critères cités précédemment. C’est aussi en Côte d’Ivoire que se situe la plus grande Basilique au monde, 158 mètres de hauteur - croix incluse : Notre Dame de la Paix à Yamoussoukro. Ce sanctuaire inauguré et consacré « Basilique Mineure » en 1990 par Jean Paul II en personne, peut accueillir plus de 200 000 personnes dans la nef, sur le parvis et l’esplanade, sans compter les jardins.

En plus de la fondation et de la place Jean Paul II, les grandes rues, places et églises pourraient accueillir les différentes rencontres (catéchèses, conférences, festivals). Les campus universitaires nombreux et spacieux complétés par des espaces verts encore vierges de toute construction pourraient accueillir volontaires et pèlerins ; sans compter les infrastructures de transports permettant d’accéder facilement au pays. La capitale Yamoussoukro se situe à 1h30 en voiture de l’aéroport international Félix Houphouet Boigny d’Abidjan qui accueille depuis déjà un an l’A380.

Des JMJistes sont prêts « à dormir à la belle étoile » s’ils peuvent enfin « vivre l’expérience sur le continent ne les ayant jamais accueillis ». Pour nombre d’entre eux « ce sera une expérience géniale », car ils vont pouvoir « célébrer Dieu en chantant et dansant sur des rythmes plus que vivants ».

Il y a donc une réelle demande à ce que les Journées Mondiales de la Jeunesse aient lieu en Afrique et c’est aujourd’hui que les pays africains doivent se saisir de cette opportunité afin de réaliser le rêve de milliers de jeunes chrétiens du monde entier.


Valérie Zongo



Cette page utilise des cookies. En restant sur cette page, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Je suis d’accord.