26-07 - 31-07-2016

Hymne


« Heureux les miséricordieux » est l'hymne officiel des XXXIes Journées Mondiales de la Jeunesse à Cracovie. Ce morceau a été choisi parmi 94 propositions envoyées à Cracovie ; il a été composé par le cracovien Jakub Blycharz.

Le 14 octobre, 87 musiciens se sont retrouvés dans Alvernia Studios, le studio de cinéma le plus moderne de Pologne pour procéder à l’enregistrement de l’hymne. Les auteurs ont invité de nombreux professionnels à collaborer à ce projet : Marcin Pospieszalski, directeur de la production, Hubert Kowalski, chef de l’orchestre de 30 musiciens « Icon », et le musicien de jazz Joachim Mencel.

Trois chanteurs ont également participé à l’enregistrement : Ola Maciejewska, Katarzyna Bogusz et Przemek Kleczkowski, accompagnés par 47 choristes. La chorale a éte constituée à partir de membres de chorales de l’église et de groupes de musique liés au monastère des frères dominicains de Cracovie (y compris des frères Dominicains eux-mêmes), ainsi que des membres de chorales de gospel. Les solistes, la chorale et l’orchestre ont été accompagnés par un groupe de 6 personnes, celui même qui avait participé à l’enregistrement de la maquette, envoyée pour le concours JMJ.

Dans cet enregistrement se font entendre des accents de la tradition musicale polonaise : le musicien de jazz Joachim Mencel joue de la vielle à roue, et Piotr Szewczyk, montagnard de Podhale, ajoute un air de violon montagnard.

« Heureux les miséricordieux » est le deuxième hymne des JMJ dont les auteurs sont polonais. L’hymne précédent « Abba, Père », écrit par le prêtre dominicain Jan Góra pour les JMJ de Częstochowa en 1991, est resté très populaire jusqu’à nos jours.

Jakub Blycharz – juriste de formation, musicien par passion. Auteur de morceaux liturgiques tels que : « Dobry jest Pan » (Bon est le Seigneur), « Bonum est praestolari » (Il est bon d’attendre), « Uczta Baranka » (Le festin de l’Agneau), « Święta Dziewico » (Ô Sainte Vierge), ainsi que « Amen », « Godzien » (Digne) et « Nie umrę » (Je ne mourrai pas). Avec son épouse et sa fille, ils sont actifs dans la communauté cracovienne « Une voix dans le désert ». Il a envoyé aux organisateurs du concours sa composition dans une enveloppe avec le sigle Dt 31,19 : « Maintenant, écrivez ce cantique. »



1. Wznoszę swe oczy ku górom, skąd       
Przyjdzie mi pomoc;
Pomoc od Pana, wszak Bogiem On
Miłosiernym jest!

2. Kiedy zbłądzimy, sam szuka nas,
By w swe ramiona wziąć,
Rany uleczyć Krwią swoich ran,
Nowe życie tchnąć!

REFREN: 
Błogosławieni miłosierni,
albowiem oni miłosierdzia dostąpią! 
(X2)

3. Gdyby nam Pan nie odpuścił win,
Któż ostać by się mógł?
Lecz On przebacza, przeto i my
Czyńmy jak nasz Bóg!

4. Pan Syna Krwią zmazał wszelki dług,
Syn z grobu żywy wstał;
„Panem jest Jezus” – mówi w nas Duch.
Niech to widzi świat!

[BRIDGE]
Więc odrzuć lęk i wiernym bądź,
Swe troski w Panu złóż
I ufaj, bo zmartwychwstał i wciąż
Żyje Pan, Twój Bóg!


1. Joie de lever le regard vers les monts
D’où me viendra le secours,
Secours du Seigneur tout au long des jours:
Dieu Saint, Miséricorde !

2. Joie d’être pris dans les bras du Berger:
Lui-même vient nous chercher !
Par ses blessures nous sommes guéris:
Christ est Souffle de vie !

Refrain: Heureux les coeurs miséricordieux, 

car ils obtiendront miséricorde!
Heureux les coeurs aimants, 

ouverts à l'amour de Dieu le Père!

3. Joie d’espérer contre toute espérance !
Qui loin de Dieu survivrait ?
Mais Son pardon vient changer nos coeurs,
alors, vivons de Lui !

4. Joie d’être en paix grâce au Fils rédempteur :
Christ a surgi du tombeau !
«Jésus est Seigneur! » clame en nous l’Esprit :
Que le monde Le voie !


Chrétien, quitte la peur, sois fidèle :
Remets à Dieu tes soucis !
Aie confiance en lui, car il est ressuscité,
Vivant à jamais ! 



Juste après l'annonce de la chanson gagnante, Jakub Blycharz, compositeur et auteur de l'hymne des JMJ 2016 de Cracovie, nous expliquait dans une interview qu’avant de commencer à l’écrire, il a recherché « une Parole » inspirante dans la Bible. Pour réponse, il a reçu une promesse dans le chapitre 31 du Livre du Deutéronome, intitulé Hymne comme témoin : «Et maintenant, écrivez un cantique à votre usage. Toi, apprends-le aux fils d’Israël, mets-le sur leurs lèvres, afin que ce cantique me serve de témoin contre les fils d’Israël.».


Tel était le début des travaux sur l'hymne. Telle est la nature de l'ensemble du texte de chant. Elle est dans son intégralité enracinée dans la Sainte Bible, exprimée par des paraphrases poétiques ... Les premières paroles du chant sont celles du Psaume 121 (120), qui répand dans nos cœurs la paix et la confiance, que le Seigneur miséricordieux veille sur nous et remplira la promesse d’accompagner chaque homme, "maintenant et pour toujours". Déjà dans le premier verset - au milieu d'une citation de l'Ancien Testament - Dieu est défini comme miséricordieux.

Dans la seconde strophe, nous trouvons une référence à la parabole de la brebis perdue selon l'Evangile de St Luc (15,1-7), qui remplit d’espoir les tentatives de Dieu pour ramener l'homme à la vraie Vie. Jésus nous rassure dans cette parabole par la grande joie qui règne dans le ciel avec la conversion de chaque pécheur. Par sa mort sur la croix, il nous ouvre la porte à une nouvelle vie. L’humanité s’inscrit dans un éternel plan du salut, grâce à Son précieux Sang versé pour nous.

Le refrain de l'hymne reprend la cinquième béatitude du sermon sur la montagne de l'Evangile selon St Matthieu (Mt 5,3-10) : «Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde». C’est aussi le message des Journées Mondiales de la Jeunesse qui auront lieu à Cracovie - la ville du message de St Faustine Kowalska sur la Miséricorde.
 
Le troisième couplet est une paraphrase du psaume 129 (de profundis) : « Si tu retiens les fautes, Seigneur, Seigneur, qui subsistera ? Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne ». L'attitude de Dieu envers nous est notre source d'inspiration pour d’avoir une attitude de miséricorde dans les relations avec les autres.

Une autre strophe capture le sens des points importants du kérygme (un ensemble de vérités fondamentales de l'Évangile), qui se réfèrent à notre rédemption dans le Christ crucifié, enseveli et ressuscité, et l'acceptation par la foi de Jésus-Christ comme notre Seigneur et mon Sauveur.

L’hymne entier est une invitation à vivre avec l’espérance et la confiance qui découlent de la résurrection de Jésus-Christ.


« J’ai lu ces mots lorsque j’ai prié le Seigneur, la Bible dans la main, pour la Parole qui deviendrait le garant divin de mes rêves, dont celui d’écrire l’hymne des JMJ de Cracovie 2016 », nous explique Jakub Blycharz, le compositeur de l’hymne. « J’ai réalisé que le Seigneur me faisait une promesse. » Il en a trouvé la confirmation dans une autre phrase de la Bible, où Dieu assure à Moïse que dans chaque artiste il a mis la sagesse, pour qu'ils fassent comme il l’a commandé [Ex 31, 6 b]. « Plein de confiance en cette promesse, j'ai pris ma guitare et... j'ai tout de suite composé le refrain. »


Jakub Blycharz (compositeur)

Pour élaborer cette hymne, il a fait appel aux membres de deux communautés charismatiques de Cracovie: « La voix dans le désert » et la « Communauté de louange et d’évangélisation » Janki.


« Pendant la préparation il nous est arrivé plusieurs choses : on avait un local sans chauffage, les violonistes avaient les doigts gelés et j’ai été malade juste au moment où l’on devait enregistrer les voix. J’ai dû utiliser des tonnes de mouchoirs, de sirop pour la toux et de l’eau minérale à flots pour m’en sortir. Je n’en croyais pas mes yeux. En temps normal, il aurait été impossible d’enregistrer dans ces conditions. »


Katarzyna Bogusz (chant)

« Nous étions tous convaincus que le Seigneur nous a bénis pendant tout le temps où nous avons travaillé sur l’hymne. Je ne dis pas qu’il ne nous avait pas bénis sur d’autres projets auparavant, car cela arrive toujours, d’une manière ou d’une autre. Nous avions une date butoir, et nous n’avions pas d’autres choix que de le faire ce jour-là. Nous n’y serions pas arrivés sans l’aide du Seigneur. Et vous voyez : il l’a voulu ainsi. C’est pour cela que nous y sommes arrivés. »


Aleksandra Maciejewska (chant)

LHYMN DES JMJ.mp3 mp3 11.9 MB 29-04-2015 Pobierz
Błogosławieni miłosierni - version instrumentale.wav wav 52.3 MB 29-04-2015 Pobierz
regulamin_hymnu_fr_final.pdf pdf 323.04 KB 12-08-2015 Pobierz

Cette page utilise des cookies. En restant sur cette page, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Je suis d’accord.