26-07 - 31-07-2016

Actualités

Retour

L'autel de l' adoration du Campus Misericordiae

2016-07-30 / Wydarzenia Centralne

Samedi à 19.30, pendant la veillée de prière avec les jeunes au Campus Misericordiae Le Saint-Sacrement sera exposé sur un autel appelé « Lumiére de la Réconciliation et de la Paix ».

Le pape François sera le premier prêtre a y prier et à le bénir. Le projet de l’autel a été réalisé par l’atelier artistique „Drapikowski Studio” de Gdańsk. Il est destiné au Sanctuaire de la Mère de la Parole de Kibeho au Ruanda, dont s’occupent les pallotins.   Le Sanctuaire a été élevé à l’endroit où la Sainte Vierge est apparue à trois jeunes filles. Elle les a prévenu du danger de la guerre civile. Dix ans plus tard ont éclaté les luttes fratricides qui ont décimé la population du Ruanda et qui ont laissé derrière elles les décombres des maisons, des milliers d’orphelins et un vide spirituel. Actuellement, grâce au ministère des missionnaires pallotins polonais, le Sanctuaire de la Mère de la Parole est pour les Ruandais le symbole de la réconciliation, et les apparitions de Kibeho sont les seules apparitions mariales officiellement reconnues par l’Eglise sur le Continent Noir.

Cet autel, béni par le Saint-Père François à Brzegi, fait partie du projet  « 12 étoiles dans la Couronne de Marie, reine de Pologne », réalisé par l’Association « Communita Regina della Pace ». Il a pour but de créer dans le monde douze Centres Internationaux d’Adoration Perpétuelle du Saint-Sacrement dans l’intention de la Paix, entre autres à Bethléem, Oziornoje (Kazakhstan), Yamoussoukro (Côte d’Ivoire), Namyang (Corée du Sud), Dagupan (Philippines) et Kibeho (Ruanda).

Un Jésus Eucharistique, Lumière du Monde éclairant chaque homme, est placé au centre de l’autel sous le cœur de Marie. La Vierge est représentée sous forme d’un arbuste ardent qui ne se consume pas, comme symbole de l’amour de Dieu. Les scènes figurant sur les ailes du Triptyque, représentant les Mystères du Chapelet des Sept Douleurs de Marie sont une référence aux messages de Marie,  confiés aux jeunes filles de Kibeho. Dans ses paroles, la Vierge invitait à dire cette prière en promettant que celle-ci porterait ses fruits sous forme de repentir pour les péchés. Maintenant, ce sont les pallotins, gardiens du Sanctuaire de Kibeho qui nous invitent à dire cette prière.

Cette page utilise des cookies. En restant sur cette page, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Je suis d’accord.