26-07 - 31-07-2016

Actualités

Retour

Pape François, bienvenu à Częstochowa !

2016-07-28 / News



"Pape François, bienvenu à Częstochowa !"

Acclamé par des centaines de milliers de jeunes, le Pape François s’est rendu aujourd’hui, jeudi 28 juillet, au sanctuaire de Jasna Góra à Czestochowa pour célébrer la messe à l’occasion du 1050ème anniversaire du baptême de la Pologne. Les évêques polonais ainsi que les autorités polonaises, notamment le président Andrzej Duda et son épouse étaient présents.

La papamobile est passée au milieu de la foule que François a saluée avec grande émotion. La pelouse devant le sanctuaire s’est transformée immédiatement en un océan multicolore de pèlerins, qui scandaient « Witamy Cię Ojcze Święty ! » (Bienvenu à toi, Saint-Père !)
En entrant dans le sanctuaire, le pape François a caressé avec tendresse les malades et les as béni, puis il s'est dirigé vers l'icône de la Vierge Noire. Il a pris quelques instants de prière personnelle devant l'image – montrée d’ordinaire aux fidèles deux fois par jour, le matin et le soir – et a offert ensuite à la Vierge une rose en or, comme le font traditionnellement les papes dans les sanctuaires mariaux.

L’icône de la Vierge Noire de Czestochowa détient, pour les Polonais, un symbolique importante et elle a été considérée maintes fois comme appui et secours d’une nation à l’histoire mouvementée, dont la foi est la force.

L'homélie du pape François fut concentrée sur la Vierge, sur son humilité et son projet concret de salut divin. « Marie est une mère qui prend à cœur nos problèmes et intervient auprès de son Fils pour nous aider. Une mère pleine de compassion dans les moments difficiles, qui nous soutient avec discrétion, efficacité et détermination. Elle n'est pas maîtresse ou une héroïne, mais Servante ».

Le Saint-Père a évoqué la simplicité comme une des caractéristiques de l’action de Dieu dans nos vies. En effet, à Cana, Dieu se manifeste lors « des noces célébrées dans un petit village, à travers un simple miracle qui réjouit un jeune couple, complètement anonyme ». Dieu viens nous sauver en se rendant petit, humble et concret, comme l’a souligné le pape : « Il ne veut pas qu'on le craigne comme un souverain, c’est pourquoi, il est devenu homme, est né d'une mère, il a eu des amis et a participé à des fêtes ». Aucune arrivée triomphale, aucune manifestation de sa toute-puissance : « Il ne se montre pas entouré d’une lumière éblouissante, mais il descend sur terre en tant qu’enfant, de la manière la plus simple qui soit. »

Sa divinité –nous rappelle François-se manifeste à travers sa vie, qu’il a voulu nous offrir, «en se donnant aux autres, en effaçant distances et frontières, en partageant notre quotidien ordinaire ». Jésus préfère les petits car « ils s'opposent à l’orgueil du Monde. Les petits parlent le même langage que Lui : celui de l’amour humble, qui nous rend libres. C’est pour cela qu’Il appelle à Lui les personnes simples et disponibles à être ses porte-paroles et leur confie la révélation de son Nom ainsi que les secrets de son Cœur ».
Le pape nous invite à faire confiance à Marie, car selon lui, c'est en elle que « nous trouvons une correspondance complète avec Seigneur, elle qui a été préservée de tout mal, elle en qui Dieu se reflète. Elle est une échelle que Dieu a choisie pour descendre jusqu'à nous, pour s'approcher de nous, pour se rendre concret. »

Dans l'après-midi, le pape retournera à Cracovie où il recevra les clefs de la ville et prendra le tram pour se rendre aux Błonia. Il sera accompagné de jeunes handicapés.

Traduction de l'italien : Natalia Sledzinska-Brzezinska
Fot. Marcin Mazur

Cette page utilise des cookies. En restant sur cette page, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Je suis d’accord.