26-07 - 31-07-2016

Actualités

Retour

'Porter la Croix du Christ m'a donné de la joie

2016-07-30 / News



Cédric Lemaire, membre de L’Arche, association d'aide aux handicapés intellectuels, ressort de ce Chemin de Croix réellement ému : avec certains de ses amis, il a porté la Croix des JMJ ce vendredi au Blonia.


Un chemin marqué par l'Année jubilaire

Voici un Chemin de Croix ancré dans l'Année jubilaire de la Miséricorde. Les quatorze stations ont été illustrées par diverses formes artistiques, de la peinture à la danse contemporaine, mais aussi par quatorze aspects d'une miséricorde quotidienne. Des associations ont pu présenter leurs actions pour les plus démunis par de courtes vidéos, avant de porter eux-mêmes la Croix du Christ. Cette croix a été conçue lors d'une autre Année jubilaire, celle de la Jeunesse, en 1984. Le Pape Jean-Paul II avait alors exhorté les jeunes à la porter dans le monde entier.

« On nous a montré des exemples concrets de miséricorde, de chemins à suivre » commente Paul Cabarat, du diocèse de Dijon. A certaines stations, un regard sur l'actualité pouvait être donné. L'accueil des réfugiés et la situation en Syrie furent rappelés dans le message du Saint-Père, à la fin de la cérémonie : « si quelqu’un, qui se dit Chrétien, ne vit pas pour servir, sa vie ne vaut pas la peine d’être vécue. Par sa vie, il renie Jésus Christ.»




Entre espérance et compassion

Vincent Dollman, évêque auxiliaire à Strasbourg, explique : « la miséricorde est une question de cœur et de corps, la Vierge Marie apporte de la compassion et de l'espérance par ses émotions et son regard ». Un sentiment aussi partagé par Magali Genot, du diocèse de Dijon : « Le message offert lors de la cérémonie est celui de savoir reconnaître le Christ dans chacune des personnes que l'on rencontre ».

Encore plus massés que lors de la cérémonie d'accueil du Pape de mercredi, les jeunes ne peuvent que porter ce message d'espérance par leur engagement. Les Journées mondiales de la jeunesse sont une fête de l'Evangile où la foule sait s’unir dans des scènes de liesse ou dans le chagrin, comme lors de la XIIe station, quand Jésus Christ meurt crucifié. Sa douloureuse Passion fut exprimée par les chants de la chorale, rendant d’autant plus muette l’assistance .

Au-delà de la compassion, par leur présence, les jeunes tentent de montrer leur engagement aux côtés du Christ. Ces œuvres de miséricorde nous « aident à nous ouvrir à la Miséricorde de Dieu, à demander la grâce de comprendre que sans miséricorde on ne peut rien faire, sans miséricorde, moi, toi, nous tous, nous ne pouvons rien faire », a déclaré le Pape. Puis, il a ajouté : « le monde vous regarde ».

Ce Chemin de Croix fut émouvant et nous a ramenés aux racines du christianisme. Ce sont aussi des émotions que certains jeunes, comme Cédric, ce JMJiste bénéficiaire de L’Arche, ne sont pas prêts d’oublier : « J’ai porté la Croix du Christ, mais je suis très heureux, c’est le meilleur moment de ma vie ».


Anne-Laure Juif

Cette page utilise des cookies. En restant sur cette page, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Je suis d’accord.