26-07 - 31-07-2016

Un hôpital de campagne

Un hôpital de campagne


Dans le cadre de la préparation spirituelle aux JMJ et en réponse à l’appel du Pape François, installe un hôpital de campagne !

Le concept

L’initiative provient de quelques étudiants d’une aumônerie de Cracovie. Constatant avec une certaine inquiétude les changements récents dans la vie de leur ville, ils ont décidé d’agir. Dans le centre de Cracovie, la ville de tant de Saints, se trouvent quelques dizaines de lieux incitant volontiers et publiquement à l’impureté voire à la débauche.

Dans un esprit de responsabilité, conscients du mal mais aussi bien sûr, des faiblesses humaines, ces étudiants ont souhaité réagir pour rendre à la ville, à ses habitants et aux nombreux visiteurs une certaine moralité publique.

Ayant identifié cette plaie de la ville de Cracovie, (mais c’est une question qui touche toute notre société), ils ont ouvert un hôpital de campagne ; un poste avancé, un lieu d’appel à Jésus pour qu’il soigne et guérisse cette blessure. Il est certain qu’une grande part des personnes qui travaillent dans ce milieu est empêtrée dans le péché et en devient prisonnier.

D’où vient cette appellation ?

Vivant au XVIe et XVIIe siècles le père jésuite Piotr Skarga, prédicateur royal, aida notamment les personnes rejetées et marginales. Il appela son projet de visites « l’hôpital domestique ». Nous prétendons simplement poursuivre son travail sur le terrain à Cracovie. Notre hôpital fonctionne dans le centre-ville, dans la petite chapelle St Adalbert (Św. Wojciech) sur la place du marché, au cœur de ces activités, aussi l’avons-nous nommé « hôpital de campagne ». De plus le pape François confiat à la revue "Etudes" des Jésuites en 2013, peu après son élection: "Je vois avec clarté que la chose dont a le plus besoin l’Église aujourd’hui, c’est la capacité de soigner les blessures et de réchauffer le cœur des fidèles, la proximité, la convivialité. Je vois l’Église comme un hôpital de campagne après une bataille ".

Comment ça marche ?

Dans cette petite chapelle, de 20h à 22h, est proposée l’adoration du très Saint Sacrement et un prêtre se tient à disposition pour confesser. Tout le monde peut entrer et rencontrer Jésus. De cette façon, les étudiants, soutenus dans cette initiative par le Cardinal Dziwisz et leurs aumôniers, font monter leurs prières pour la ville et pour le bon déroulement des JMJ.

Toi aussi ouvre un „hôpital de campagne” !

Si dans ton environnement proche tu constates également quelque chose, un événement, une situation qui blesse ton cœur et ton âme, tu peux faire le premier pas vers la guérison. Comment faire ?

L’hôpital de campagne: Mode d’emploi

1- Cherche ce qui ne tourne pas rond dans ta ville, dans la société, l’environnement dans lequel tu vis ; pense à ce qui te heurte, la débauche, la misère, la violence, le blasphème ou l’insulte à la foi

2- Mobilise ta paroisse, ta communauté ou un groupe d’amis pour prier à cette intention

3- Trouvez ensemble un lieu approprié, une chapelle, une église, un oratoire, dans lequel (laquelle) il est possible d’organiser des temps de prière.

4- Demandez l’aide et le soutien de prêtres pour l’exposition du Saint Sacrement et pour être disponibles pour des confessions.

5- Ce sera votre hôpital de campagne, un lieu pour porter particulièrement ceux qui vivent autour de vous.

6- Invitez un maximum de monde !

7- Confiez aussi dans vos prière le bon déroulement des Journées Mondiales de la Jeunesse.

Cette page utilise des cookies. En restant sur cette page, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Je suis d’accord.